Rue de la Madone

On y a élevé, dans la 2ème moitié du 19ème siècle, son style sulpicien étant caractéristique de l’époque, une statue de Marie qui devait être alors comme une sentinelle, un phare en avant du village et se détachant de lui. Cf. la prière « À la Madone » dans le N°2 de l’Echo de St Julien (août 1900).  En voici les 4 premiers vers : « Si vous descendez vers Liponne / Passant saluez la Madone / Qui de son piédestal domine / Saint Julien et la Condamine. »